Bali en 6 jours

Après 10 jours passés en Malaisie c’est à Bali que le voyage continue. Le vol Penang – Denpasar était à moitié plein et 2 membres de l’équipage ont fait un concert privé pour animer le voyage ! Nous sommes arrivées de nuit à Denpasar et malgré tous les chauffeurs présents à la sortie (en tenue traditionnelle svp), nous avons pris un Grab (le uber asiatique) direction Canggu à 7km de là (30-40 min de trajet : 320 000 IDR, 20€).

Louer une voiture à Bali

A Bali, plusieurs solutions sont possibles pour se déplacer :

  • Prendre une voiture avec chauffeur
  • Faire les trajets en taxi pour les longues distances puis louer des scooters
  • Louer une voiture et s’aventurer sur les petites routes étroites de l’île

La dernière option est plutôt déconseillée sur les blogs et forums mais c’est pourtant celle que nous avons choisi pour être autonome et transporter nos sacs. Oui, on a le goût du risque (mais surtout une bonne étoile) !

Budget location de voiture : 120 USD pour 5 jours / Plein d’essence pour 265000 IDR

Nous avons réservé 24h avant notre arrivée via Whatsapp avec « Baliotorent ». C’est en passant par le site nous avons eu les indications à mettre dans le message de réservation qui nous demandait le nom, l’adresse mail, le type de voiture (Toyota Agya dans notre cas), les dates et le lieu pour récupérer la voiture. Comme nous sommes arrivées vers 1h du matin à Bali et que nous sommes directement allées de Denpasar à Canggu, nous avons demandé de récupérer notre voiture là bas à 10h du matin (10$ supplémentaire car Canggu ne faisait pas partie de la liste des villes de lieux de rencontre). A la fin de notre itinéraire, nous avons choisi de rendre la voiture à Ubud sans frais supplémentaire. Pour 20$ par jour nous avions l’assurance comprise et le kilométrage illimité. Nous avons demandé une carte sim à 10$ afin d’avoir de la 4G partout pour pouvoir avoir un GPS. J’ai aussi du montrer mon permis international, je pense donc qu’il était obligatoire pour la location.

Une bonne chose à savoir est que même si les distances en kilomètre ne sont pas très longues, le temps pour les parcourir l’est beaucoup plus qu’en France ! Les routes sont petites, en zigzag, et il y a peu de route « nationale ». De plus, lorsqu’on voit sur booking qu’un hôtel possède un parking, il s’agit en général d’une possibilité pour garer un scooter mais pas une voiture !

Maintenant que la voiture est louée, le voyage peut commencer.

Itinéraire et prix pour 6 jours à Bali

Avant le récit de nos péripéties balinaises, voici un aperçu rapide de l’itinéraire que nous avons effectué avec quelques tarifs pour vous donner une idée :

  • Canggu : 1 Nuit, chambre double 26€ avec petit déjeuner au Serenity Eco Guesthouse
  • Tanah Lot Temple : Entrée : 125000 IDR
  • Rizière de Jatiluwih
  • Région de Munduk
  • 1 Nuit, chambre double 15€ avec petit déjeuner : Hyang Lala
  • 1 Nuit, Chambre twin, 24€ : Omuniti Bali
  • Cours de cuisine : 275K IR / pers (17€)
  • Lac Beratan
  • Entrée temple 75K IR / pers
  • Sekumpul
  • Ubud
  • 3 Nuits, chambre twin 38€ : Kausala At Bisma (je pense qu’il y a mieux)
  • 1 Nuit, Chambre double 38€ : Pajar House Suite & Villa
  • Spectacle traditionnel : 100 000 IDR / pers
  • Pura Tira Temple : 50 000 IDR / pers (3€)
  • Forêt des singes : 80 000 IDR / pers (5€)
  • Soin du visage 1h, 100 000 IDR / pers (environ 6€)

Le voyage

L’hôtel dans lequel nous avons passé la nuit à Canggu était parfait pour les hipsters vegans en quête d’un séjour yoga & détox. Bali est une destination à la mode sur les réseaux et cet hôtel était le cliché parfait avec ses salles destinées au cours de yoga, la piscine zen entourée d’encens et le petit déjeuner gluten free et jus détox. A 10 min à pied de là, une grande plage offre la possibilité aux surfers plus ou moins expérimentés, d’apprivoiser les vagues.

Une fois la voiture récupérée, nous nous sommes dirigées vers le temple de Tanah Lot où après avoir bu l’eau du temple, nous avons été baptisées d’une fleur et de grains de riz écrasés sur le front, signe de bénédiction.

Nous avons ensuite poursuivi notre route jusqu’au rizière de Jatulawih où nous nous sommes peut être faites arnaquées car nous avons payé l’entrée (6€) alors qu’il ne semblait pas nécessaire de payer (personne n’a contrôlé le ticket une fois aux rizières et nous n’avons vu aucun péage dans l’autre sens). Il n’y avait pas grand monde donc nous avons pu faire le tour tranquillement et prendre quelques photos.

Nous nous sommes ensuite rendu à Munduk où nous avions réservé notre nuit et le GPS nous a causé une première galère. Nous nous sommes coincées dans une petite rue très étroite qui était censée nous mener à notre guest House. C’est alors que la bonne étoile a agi, Sirie est apparu pour venir à notre rescousse et toute une équipe de 6 Balinais s’est organisée pour nous aider à sortir la voiture en marche arrière sans dommage. Sirie nous avait vu depuis son restaurant et comme il nous a bien aidé, nous sommes allées dîner chez lui avant d’aller dormir au Hyang Lala situé à 3 minutes à pied. Comme nous étions arrivées de nuit, nous avons découvert la vue sur les montagnes à notre réveil. Nous avons pris un petit déjeuner balinais sur le toit de la Guest House, avant de partir faire un cours de cuisine chez notre étoile Sirie.

Nous avons cuisiné un menu avec en entrée une soupe de poulet (Ares Ayam), en plat un Lawar Babi (sauce coco, haricots et porc, servi avec du riz) et en dessert des Lak Lak, les fameuses crèpes vertes fourrées à la noix de coco et au sucre de palme.

Une fois bien rassasiées, nous avons repris la route sous un ciel nuageux (saison des pluies, merci) pour aller au temple du Lac Beratan. Nous nous sommes arrêtées sur la Monkey Road où comme vous vous en doutez de nombreux singes étaient au bord de la route. Une fois au lac, le brouillard donnait une ambiance mystérieuse au temple qui flottait sur l’eau.

Le soir, nos hôtes nous ont encore aidé à aller garer la voiture avant de nous inviter à ce joindre à eux pour le dîner avec une prière commune pour bénir le repas. La tradition s’est renouvelée le lendemain matin quand nous avons été réveillées à 8h30 pour nous dire de venir prendre le petit déjeuner. Nous nous sommes ensuite rendues à la cascade de Sekumpul avec un guide et nous avons commencé à marcher sous une pluie torrentielle accompagnée de tonnerre. Une fois arrivées en haut de la cascade trempées comme des rats (enfin moi j’avais ma belle cape de pluie), nous avons dit au guide que nous ne voulions pas descendre tout en bas en marchant dans la jungle sous l’orage alors nous avons malheureusement fait demi-tour. Nous avons donc repris la route vers Ubud (1h40 pour 40km), où nous avons assisté à un spectacle typique (ou attrape touriste) balinais.

Ubud

Nous avons visité les rizières  de Tegallalang Rice Terraces avec une chaleur et une humidité qui compliquaient l’ascension des grandes marches en terre. Là bas nous avons rencontré un petit papy qui jouait du Xylophone et qui a initié Claire à sa musique, une petite mamie qui nous a demandé de s’assoir à coté d’elle et qui communiquait avec son sourire, et un petit paysan à qui on a acheté des donuts balinais et qui nous a conduit faire une dégustation de café et de thé de toutes sortes comme le café à l’avocat ou le mangoostine tea.

Attention au Café Luwak ! Ce café réputé est soit disant le café le plus cher au monde. Mais connaissez-vous les secrets de sa fabrication ? Nous avons croisé quelques civettes en cage et quand on connait l’histoire ça nous rend plutôt triste pour ces petites bêtes… En savoir plus sur le café Luwak.

La journée s’est poursuivie sous la pluie au Pura Tira Empuul, où les touristes viennent se purifier dans les bassins en passant d’une fontaine à une autre en faisant une prière avant de s’asperger d’eau (mais qui prier quand ce n’est pas la religion de nos croyances?).

Le jour suivant nous sommes allées à la forêt des singes ou Monkey forest où nous avons observé les singes pendant presque 2 heures. Nous avons été témoins de plusieurs attaques, avec des singes qui grimpaient sur les touristes, piquaient les bouteilles d’eau jusqu’à ouvrir le bouchon… Pourtant nous avons été prévenus dès l’entrée qu’il faut faire attention et ne rien exposer aux singes voleurs. Faites comme nous, gardez vos distances et partez rapidement à la vue d’un singe suspect !

Pour notre dernier jour nous voulions faire l’ascension du Mont Batur mais en cette saison (fin février) il parait que niveau météo c’était comme jouer au loto. Vu le prix, nous n’avons pas pris de risque et nous nous sommes consolées en se disant qu’on reviendrait à Bali lors d’une saison plus favorable. La journée a été plutôt tranquille avec au programme un soin du visage, les derniers achats au marché et le changement d’hôtel pour nous rendre au milieu des rizières au Pajar House Villa où nous avons profité de la piscine dans un cadre magnifique. Voila de quoi finir le séjour en beauté avant de retourner à Singapour.

Publié par Dussadventure

Récits de voyage, conseils et itinéraires

Un avis sur « Bali en 6 jours »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :